• Chapitre 3

    ~Louna Sakato (écrit par Louna)

    ... : Lou ... na ! Louna... Louna !

    J'ouvre les yeux a moitier dans le gaz, qui est-ce qui m'appelait ? Mon frère ? J'ai très vite eu la réponse...

    Louna: Ha ! Alexandre ?!

    Alexandre: Oui c'est moi. Tu es chez moi, je te rappelle.

    Louna: Ah oui c'est vrai...

    Alexandre: Viens, on va se débrouiller pour le petit dej'

    Louna: Oui ...

                                                                         ♦•♥•♦

    Je suis rentré chez moi, après avoir pris le déjeuner avec Alexandre, il a voulu me raccompagner, mais j'ai refusé. Les rue son désertes le matin alors personne n'a vue mon look destroye heureusement. Je suis vite rentré chez moi, et personne n'était encore réveiller. À mon avis à leurs réveils, une trombe de questions vont me tomber dessus, car je ne suis rentrée que ce matin. J'ai tout doucement monté les escaliers en faisant bien attention à ne pas trébucher sur le tapis, chanceuse comme je suis je serais capable. Une fois en haut, j'ai retiré mes chaussures, puis je suis rentré dans ma chambre. J'ai pris quelques vêtements dans mon armoire puis je me suis dirigé vers la salle de bain. J'ai arrangé mes cheveux, retiré mon maquillage, puis mis les vêtements que j'avais sélectionnés dans mon armoire. J'ai fait une petite toilette et suis sortie de la salle de bain. Je suis retourné dans ma chambre pour me poser devant mon ordinateur. Je l'ai allumé et je suis directement allé sur les réseaux sociaux sur lesquels je suis inscrite. Et là, je vois une photo poster par une personne que je ne connais pas. J'étais dessus, j'étais assez jolie dessus ! Je me suis alors amusé à regarder les photos de sa soirée d'Alexandre que plusieurs personnes avaient posté, j'ai vraiment passé une bonne soirée, et je sors avec Alexandre maintenant ! Je suis aller voir les photos plus ancienne d'amis a Léo. Elles étaient toutes sympa ! Il y avait une photo de Léo avec un autre de ses amis sans doute, il était blond aux yeux bleu, lui aussi était mignon ! En arrière plan, il y avait le lycée et... Non...

    J'ai balancé mon ordinateur. Quesque, c'était que ça ?! Derrière au loin dans l'arrière-plan, il y avait... Alexandre et Clara, et ... Ils s'embrassent !! Je n'ai rien compris, les larmes sont monter jusqu'à mes yeux et on coulés sur mes joues. C'est quoi ça ?! Pourquoi ils s'embrassent ?! La colère se mêlait à la tristesse et l'angoisse. Il faut que je montre cette photo à Alexandre immédiatement, on a vraiment l'impression qu'il s'embrasse !

    La porte de ma chambre s'est ouverte.

    Maxence: Salut Lou' c'était bien ta soirée chez ton ami hier ?

    Louna: ...

    Maxence: Tu pleures ?!

    Louna: Je ne peux pas trop le cacher ! Ai-je dit en reniflant.

    Il est venu s'asseoir sur mon lit.

    Maxence: Quesqu'il ce passe ?

    Louna: Pfff, rien, tu ne peux pas comprendre...

    Maxence: Ton mec t'a largué ? Enfin si t'en as un...

    Louna: Non... Rien à voir... Enfin un petit peut, mais ce n'est pas ça !...

    Il s'est approché de moi et m'a pris dans ses bras.

    Maxence: On se dispute souvent, mais entre frère et sœur on se soutient ! Alors si t'as besoin de parler chui là hein.

    Louna: Arrête de jouer le frère modèle Maxence ! Ai-je alors dit en rigolant.

    Maxence: Bon oké, j'y vais, mais ne pleure pas hein si ce n'est pas grand chose, des

    fois discuter suffit ! Smile !

    Louna: Smile !

    J'ai essayé d'afficher un sourire sur mon visage avant qu'il quitte ma chambre. Il a peu être raison... Des fois une discutions résout tout. J'ai pris mon téléphone et j'ai décidé d'appelé Alexandre. Ça sonne... Et mince ! Je tombe sur le répondeur ! Je réessaye... Ha ! Ça décroche !

    Alexandre: Salut mon cœur ! Ça va ?

    Louna: Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j'aimerais que tu regardes la photo que je vais t'envoyer et dis moi ce que tu en penses ...

    J'ai pris en photo l'écran de mon ordinateur ou s'affichait la fameuse photo, et lui est envoyer pa MMS.

    Alexandre: C'est quoi ? Une photo de toi ? Ta pas l'air en forme.

    Louna: Ragarde par toi-même, je t'ai envoyé la photo.

    Alexandre : Ok... Ba...

    Il y a eu un gros blanc.

    Alexandre: ouais ils sont mignons.

    Louna: Fais pas l'innocent ! Ne me dit pas que ta pa vu que dans l'arrière-plan on te vois embrasser Clara !!

    Alexandre: Hé calme, je ne l'embrasse pas !

    Louna: A bon ?! Vous vous smacker alors ?!

    Alexandre: Mais pas du tout c'est un effet d'optique rien de plus !

    Louna: Comment est-ce que tu peux nier ?! On te voit l'embrasser, je ne suis pas folle !

    Je devais surement être hystérique, j'avait honte, mais dans ces cas-là je ne me contrôle pas, c'est un de mes défauts... Je suis dans cet état, car j'aime sincèrement Alexandre, je ne veux pas le perdre !

    Alexandre: Hey calme !

    Louna: QUOI CALME ?!?! T'EMBRASSE MA MEILLEUR AMIE ET TU VEUX QUE JE SOIS CALME !!

    ...: Bip... Bip... Bip...

    I-il m'a raccroché au nez ?! Je n'y crois pas ! Il est sérieux ?! J'ai tenté 4 fois de rappeler, mais sans succès. J'ai donc essayer une ultime fois et il a enfin décroché.

    Alexandre: Louna ? Ça vas-tu t'es calmé ?

    Louna: Alexandre... Réponds-moi sincèrement et je ne t'en voudrais pas... Sniif...

    Alexandre: La vérité c'est que...

    Il y a eu un blanc qui m'a semblé éternel.

    Alexandre: Après tout, je ne sortais pas encore avec toi quand je l'ai embrassé.

    Louna: Donc tu avoues que tu l'a embrassé.

    Alexandre: A merde tu m'a eu...

    Louna: Avoue tout !

    Alexandre: J'lai embrasser comme ça mais ça 'avait rien de spécial, tu sais bien comment je suis ! Un dragueur quoi !

    Louna: Oui... Donc je ne suis qu'une fille parmi toutes tes conquêtes, je ne compte pas vraiment pour toi...

    Alexandre: Nan ! J'ne voulais pas dire ça !

    Louna: Alors quoi ?

    Alexandre: Je dois continuer de ranger la maison.

    Louna: Hein ? Alexand-

    Il m'a raccroché au nez pour la deuxième fois ! Il cache quelque chose, j'ai peu être l'air d'une idiote, mais je ne suis pas aveugle ! De toute façon, je le vois lundi au lycée. Je ne vais en parler à personne. Si une fille le sait, elle va croire qu'il y a des tensions entre nous et me piquer Alex', j'ai déjà eu assez de mal à l'avoir ! J'ai balancé mon téléphone par terre. Je vais descendre en bas pour voir si mes parents sont réveillés. J'ai descendu les escaliers avec la grâce d'un hippopotame et me suis mise dans le canapé. J'ai pris un manga qui traînait sur la table et j'ai lu. Le temps est passé, je n'ai pas vraiment fait attention. Je suis sortie de ma bulle quand j'ai vu ma mère descendre les escaliers.

    Mère: Alors Louna ? On rentre après la limite d'heure ? Tu sais que j'avais refusé !

    Elle avait l'air furax mais soulagé que je n'ai rien.

    Louna: T'inquiète maman j'ai dormi chez... UNE amie. Ai-je alors dit en accentuant la " une".

    Mère: Si tu me refais encore un coup comme ça, ça ne se passera pas pareil. C'est compris ?

    Louna: Oui ...

    Mère: Bien. Tu as déjeuné ?

    Louna: Oui tout va bien.

    Mère: D'accords, je monte me laver j'ai rendez-vous chez un fournisseur, si ton père se réveille après que je sois partie, dit lui que je suis en rendez-vous.

    Louna: Oké. J'vais dans ma chambre.

    Mère: Avant de monter dans ta chambre, range tous les mangas qui sont éparpillés sur la table du salon.

    Louna: Ouais ouais...

    J'ai pris les mangas qui traînaient dans le salon et les ai emmenés dans la chambre avec moi et le ai posées sur mon étagère. Ça m'en fait un sacré paquet, je les collectionne depuis 2 ans. Ca commence à faire une belle collection ! Je me suis assise sur ma chaise et j'ai fixé les poupées qui se trouvaient sur l'étagère au dessus de ma tête. Il y en avait cinq, quand j'étais plus jeune, à 13 ans, je les collectionnais, je fessais même des vidéos avec... Le bon vieux temps ! Elle était un peu poussiéreuses les pauvres.

    Le week-end est passer plutôt vite puis le début de la semaine est arrivés. Comme tous les matins, j'ai pris le bus. Je me suis mise à notre place habituelle où l'on se met normalement avec Clara. Je l'ai attendu, et pile avant que le bus ne démarre, elle est arrivée !

    Louna: Clara !

    Clara: Haha Louna ! J'ai faillis être en retard !! Panne de réveil...

    Louna: Haha, heureusement tu es en pleine forme, ça va mieux ?

    Clara: Oui !

    Le car est arrivée au lycée et je suis sortie. Clara et moi nous sommes séparer, car nous avons des options différentes le lundi. La journée est passer sans problème, je n'ai pas pu revoir Clara appart au intercours, de toutes façon, on pourra parler ce soir par sms. J'ai finis mon dernière cour de la journée et me suis dirigée vers le deuxième bâtiment ou se trouvait mon casier. En fait je n'avais même pas vu Alexandre de la journée ! Il n'est même pas venu me voir, rien ! En plu hier il m'avait raccrocher au nez !

    Louna: ON SORT ENSEMBLE OU QUOI !?!?

    ... : Oui on sort bien ensemble.

    Louna: KYYAAAAAHHHH !!!

    J'ai lâcher mon sac qui s'est écrasé par terre, le pauvre... Il m'a fait peur !

    Alexandre: J'ai pas de bisous ?

    Louna: T'auras ton bisou si j'ai des explications à propos de samedi !

    Alexandre: A oui...

    Louna: Tu sais quoi ?

    Alexandre: Quoi ?

    Louna: J'en ai marre, visiblement tu ne veux rien savoir ! On est trop différent je pense que le mieux c'est que l'on cas-

    Il m'a violemment attrapé le bras.

    Louna: Hé ! Lâche-moi ! Tu me fais mal...

    Alexandre: ...

    Il a continué.

    Louna: P*tin Alexandre lâche moi !! ARRETE !!

    Il a serré plus fort, puis il a ouvert la porte du bâtiment tellement fort que j'ai cru qu'elle allait tomber.

    Louna: Alexandre !! Ça ne va pas ou quoi ?! Lache mon bras tout de suite qu'est ce qu'il te prend putain !

    Alexandre: Tu allais dire que tu veux casser, je me trompe ?

    Louna: Oui... Même si je t'aime vraimen-

    Alexandre: J'ai embrassé Clara oui je l'avoue mais ça ne voulait rien dire.

    Louna: Enfin tu l'a dit.

    Alexandre: Désoler ...

    Louna: Lache moi maintenant ! Ce n'était pas la peine de te montrer violent.

    Alexandre: Je t'aime sincèrement ...

    On c'est pris dans les bras.

    Louna: Tu me promets que tu ne sors pas avec une autre ?

    Alexandre: U-une autre ? Nooooooon...

    Louna: M'ouais...

    Alexandre: Et donc mon bisou ?

    Louna: Plus tard ! *rigole*

    J'ai tourné le dos à Alexandre et je suis partie vers mon casier que je voulais aller voir depuis tout à l'heure. Si on ne veut pas rater sa sortie, il ne faut pas se retourner ! J'y ai déposé les livres qui ne me servaient pas puis je suis retourné chez moi. Il était encore trop tôt, mon bus ne passait pas encore. J'ai alors décidé d'aller faire un tour en ville. J'avais 1 h 30 devant moi pour aller me balader. Je vais déjà commencer par aller m'acheter un peu à manger. Je vais aller au centre-ville, il doit bien y avoir une boulangerie pas loin ! Après 5 minutes de marche, je suis arrivé devant une boulangerie du centre-ville, elle était sur une place, elle était paillonnée. Il y avait des arbres, et quelques bacs avant des fleurs. Des bancs disposés sur la place, c'était ravissant ! Je passe quelques fois ici, mais ce n'est pas mon quartier, alors je n'y viens pas tout le temps. Autour de la place se trouvaient des maisons de villes et quelques magasins, à leur pied. J'ai alors vu une boulangerie, bingo ! J'y ai filé en vitesse pour aller me prendre un encas. Hop là ! Je ressors avec une petite viennoiserie, je suis très gourmande ! Dommage que je ne suis pas avec Clara, comme je suis assez timide, je n'aime pas être toute seule à traîner en ville, j'ai l'impression que l'on me regarde, c'est étrange, peu être que seuls les timides ressentent ça ? Enfin bon. J'ai alors vite rejoint un parc, il était vite, je serais donc au calme. Je me suis assise sur un banc à l'ombre d'un arbre. Je mange mon éclair au café, mes préférés... Quand j'étais jeune j'avait l'habitude de venir dans ce petit parc je me revoie encore en train de jouer au facteur avec d'autres enfants. J'ai croqué d'un coup ferme dans mon éclair, et l'ai fini en deux ou trois bouchés. Bouahh, je ne sais absolument pas quoi faire, mon bus passe quand même dans un petit bout de temps. Je regardais autour de moi quand tout d'un coup, je vis une figure qui m'était familière ... Au loin, se trouvait une grande blonde, elle me disait quelque chose, je l'avais déjà vue... Ah, mais oui ! C'est Chloé ! Je vais aller la voir ! Je me suis alors dirigée vers elle, mais j'ai vite arrêté ma course. À y regarder mieux Chloé discutait avec quelqu'un, il avait les cheveux noirs. Alexandre ! Je me suis dirigée en courant vers eux.

    Louna: Youhou !!! Alexandre !! Dis-je avec un grand sourire

    Alexandre m'a regardé bizarrement, comme s'il ne me connaissait pas puis décrocha sourire à son tour. Chloé me regarda sans rien dire, elle avait arrêté net de parler.

    Alexandre: Ah... Louna...

    Chloé me fixa comme si j'étais de trop. Je n'ai rien fait de mal non ?

    Louna: J-je vous dérange surement... Bon et bien je vais y aller ...

    Chloé: Tsss

    Alexandre: Louna, tu peux rester tu ne déranges pas du tout.

    Je ne dérange pas ? Vu le regard noir que m'a lancer Chloé ça m'étonnerait... Alexandre à regarder rapidement Chloé et en une fraction de secondes, Chloé à totalement changer d'expression et m'a fait un grand sourire, je n'ai absolument rien compris à leur jeu de regards.

    Chloé: Oui je t'assure tu ne déranges pas ! Dit-elle avec toujours ce même sourire.

    Louna: Oh, je pensais que...

    Alexandre: Mais arrête de penser, tu peux rester et puis merde.

    Louna: Je... Hum oui, je suppose...

    Chloé: Alors c'est elle ta copine ? Dit elle avec ce faux sourire, qu'elle avait visiblement de plus en plus de mal à tenir.

    Alexandre: Oui.

    Chloé: Elle embrasse mieux que moi ?

    Louna: Euh je... Enfin...

    C'est vrai qu'Alexandre est le premier garçon que j'ai embrassé ça ne devait pas être terrible.. Oh non, j'ai peur de sa réponse, pourquoi Chloé pose cette question !

    Alexandre: Si c'est elle qui m'embrasse, alors ce sera mieux que toi s'est sûr.

    Je l'ai regardé, il avait un visage neutre et je n'y décelais aucune expression, Chloé en face de lui était choquer de sa réponse, on dirait qu'elle pensait qu'il allait répondre quelque chose de méchant. Et arrêtât enfin son faux sourire d'idiote.

    Chloé: Je vois.

    Alexandre: ...

    Chloé: Je vous laisse je pars, je dois prendre mon bus.

    Elle dois prendre son bus ? Mais on prend le même, il ne passe que dans 30 minutes, elle ment, c'est flagrant.

    Alexandre: on discutera de "ça" une prochaine fois.

    Chloé: Oui, je vous laisse dit-elle avec un sourire en coin.

    Chloé est partie. Je ne sait pas trop pourquoi, mais je n'ai trop confiance en elle, mais il ne vaut mieux ne pas lui dire. Alexandre s'est tourné vers moi. Tout d'un coup, il y eut une bourrasque de vent chaud. Je le regarde. Il me regarde. Qu'il est beau ! Je pris silencieusement qu'il pense la même chose de moi... Ses cheveux noirs ce balançait devant ces yeux bleu intense, il est parfait. Est-ce que je sors vraiment, avec lui ? Il avait un blouson noir un jean noir et des baskets, celle qui sont à la mode en ce moment.

    Alexandre: Ta fini de me reluquer ?

    I-il avait remarqué, au non. J'ai rougi. O/////O'

    Alexandre: Pff qu'est-ce que tu peux être bête, je t'aime.

    Il m'a pris dans ces bras, mais bizarrement, plus tendrement qu'avant on aurais dit, qu'il l'avait fait sur le coup, comme ça, naturellement, contrairement à d'habitude. C'était si chaud... Il a retiré les bras autour de moi, puis m'a regardé

    Alexandre: Je n'avait jamais remarqué avant...

    Louna: D-de quoi ?

    Alexandre: Tu sens la mûre.

    Louna: Ah, c'est mon parfum, ça doit être pour ça.

    Il s'est brusquement approché de moi pour essayer de m'embrasser mais j'i été surprise sur le coup et j'ai reculer brusquement. Il m'a regardée avec ses grands yeux couleur azur, et à pris un expression neutre et sérieuse.

    Alexandre: Toujours aussi coincer ?

    Louna: Arrête de dire ça, c'est juste un r-

    Alexandre: Vas y laisse tomber...

    Il c'est retourné puis à commencer a partir.

    Alexandre: Alexaaandre !!

    Au même moment une bourrasque de vent m'a ébouriffer et j'avait les cheveux dans les yeux. J'ai dégagé tous mes cheveux, mais quand j'ai à nouveau bien put voir, Alexandre était déjà parti. Je le voyais s'éloigner. Pourquoi je fais tout de travers ?Au même moment une bourrasque de vent m'a ébouriffé et j'avait les cheveux dans les yeux. Il va finir par me détester... L'amour est trop compliquer beaucoup trop. Je jette u coup d'œil a ma montre et je m'aperçois qu'il est déjà presque l'heure de rentrer chez moi. Je traverse de nouveau la place, et je vais jusqu’à l'arrêt de bus. J'étais pile à l'heure. Je monte et me mets à ma place habituelle. Je m'installe dans le siège crasseux du bus et ferme les yeux. Je réfléchis. Qu'est ce que, j'ai comme devoir pour demain ? Ah oui... Je dois réviser et faire la rédaction en français. J'aurais dû m'y mettre plus tôt...

    Mais je fus vite sortie de mes pensé, je sentait qu'il y avait quelqu'un propre, très proche, trop PROCHE ! J'ai ouvert les yeux en sursautant et il y avait bien quelqu'un à coter moi.

    ...: Je t'ai fait peur ? Je me suis permis de m'asseoir à côté de toi. Désoler...

    Louna: Au, non non ce n'est rien !

    ...: tant mieux.

    À côté de moi se trouvait un garçon. À vue d'œil le lui donnerais 14 ans pas plus. Il avait des cheveux marron et légèrement roux, avec des yeux d'un brun profond presque noir.

    Louna: Euh sinon, comment t'appelle-tu ? ^^

    ...: Ethan.

    Il est vraiment froid ! J'en ai des frissons ! Non, je rigole...

    Louna: Tu es au collège c'est ça ?

    Il s'est tourné vers moi et m'a fait les gros yeux.

    Ethan: JE SUIS EN TERMINAL !!

    Louna: Quuuuoi ?!?!? Ah désoler, je n'airais jamais dit ! - Dit-je en rigolant.

    Ethan: C'est pas drôle.

    Louna: Haha, mais tu fais vraiment petit !!

    Ethan: Tu aimes bien remué le couteau dans la plaie.

    Louna: excuse-moi, je ne pensais pas que c'était un complexe !

    Ethan: Tu es comme les autres.

    Louna: Hein ?

    Ethan: Rien, oublie.

    Louna: Tu n'es vraiment pas bavard.

    Ethan: Surement.

    Quel garçon étrange. Jusqu'à la fin du bus, il n'a pas décroché un mot ni bouger d'un poil. Le bus, c'est arrêter, c'était mon arrêt ! Je me suis levée et à ma grande surprise, ce certain Ethan aussi. Il m'a regardé sans dire un mot, c'est glissé entre les sièges et est partie. Tiens ? On descend au même arrêt alors. Quelle coïncidence ! À mon tour, je me suis frayé un passage entre les sièges et je suis sortie. J'habite vers la banlieue de ma ville, alors il y a plein de rues et de petites maisons, j'aime bien où j'habite ! C'est un quartier sympa. Quand je suis sortie, il n'était pas là. Il avait dû partir en vitesse. Je me suis dépêché de rentrer chez moi, car j'ai beaucoup de leçons à réviser. J'ai rapidement marché pour arriver jusqu'à chez, habituellement, je mets 2-3 minutes. En tournant la rue, je bascula quelqun sur mon passage.

    Louna: Excusé moi !

    Ethan: Encore toi ? Tu me suis ? Tu veux que j'appelle la police ? Dit-il sèchement.

    Louna: Holalalalaa ! Rien de tout ça ! C'est vais juste chez moi, c'est mon trajet habituel !

    Ethan: ... Oké, moi aussi, j'habite par là.

    Louna: Vraiment ? Ha, c'est super ! Haha !

    Ethan: Ca dépend pour qui...

    Nous avons continué la route ensemble sans qu'il ne dise un seul mot, il avait les bras le long du corps et ne bougeait presque pas, au bout de deux minutes, on était toujours à côté, on prenait le même chemin.

    Ethan: Tu me suit là non ?

    Louna: Absolument pas ! Dis-je en rigolant

    Tous ça n'avait pas l'air de le ravir, je suis trop désagréable ? Enfin bon, une fois devant chez moi nous nous séparons enfin. Mais pas pour bien longtemps, car je me suis vite aperçu qu'il habite à deux maisons d'écart de la mienne, nous sommes presque voisins ! Ça m'a bien fait marée. Il est parti sans un mot, mais on voyait sur son visage qu'il était surpris. Mais pour le dire franchement, moi aussi, je n'aurais jamais dit ! Mais je ne le déteste pas, malgré son caractère de "cochon" (comme dirait ma grand-mère), il a l'air d'avoir un bon fond. Enfin bref, après tous ça, je suis rentré, j'ai fait mes devoirs et l'heure de dîner était arrivée, ba mère à débarquer à l'étage, et j' l'ai entendu de ma chambre. Elle a de la voix, ma mère. J'ai lâché mon manga puis l'ai ranger dans l'étagère en bois blanc au dessus de mon bureau et je suis descendue en bas. Mmhhh ... Rien qu'en descendant les escaliers, je sentais la bonne odeur des lasagnes de ma mère. Je me suis retournée et j'ai vue mon frère habiller, avec son blouson, ses chaussures, et son téléphone à la main. Quesqu'il fait ? On ne sort pas, il me semble ...

    Maxence: M'an ! Je sort et je rentre demain.

    Mère: Quoi ? Non ! Tu aurais dut le dire plus tôt j'ai fais des lasagnes spécialement ce soir alors tu viens mangé ! Tu sortiras une autre fois !

    Maxence: Nan mais c'est bon ! Je les mangerais demain midi les lasagnes... tsss

    Mère ma mère se leva brusquement de sa chaise. Mon père me fait signe de m’assoir à table, puis me souhaita bonne appétit, suivi d'un "ça va être long", puis il a commencer à manger goulûment les lasagnes de ma mère (qui sentent très bon d’ailleurs !). Effectivement, ça va être long. Quand ma mère et mon frère partent dans les embrouille ça peut duré au moins 1 heure, sans une minute de repos. J'ai commencer à mangé à mon tour. Ma mère disait à mon frère des phrases du genre "je ne t'ai pas élever comme çà", où "sur un autre ton jeune homme!", des classiques quoi !! Ils sont drôle. Je me demande bien ce que mon frère allait faire cette heure là. Peu être allait t'il voir sa copine ? Aucune idée, je vais plutôt me concentré sur mes délicieuse lasagnes...

    Il était 21 heures, je suis montée dans ma chambre. Au final mon frère et ma mère on trouvés un accord : Mon frère mange avec nous et part après, c'est ce qu'ils on fait. Quand à moi, je pense que je vais me couché. Demain j'ai cour et je ne veux, être trop fatiguée. 

    Aujourd'hui, le 6 novembre, routine du matin habituelle. Rien à signaler appart que je me suis réveiller avec des cheveux horriblement moche, mais sinon, ça va. J'ai pris mon sac et ne suis partie e chez moi. 

    Arrivée au lycée, je suis aller au casier pour déposer quelques affaire puis je suis partie en cour. En parlant, de ce cour en particulier, le premier cour de la matinée, le CPE est revenu une deuxième fois pour nous redistribuer un papier important au niveau du voyages scolaire en Angleterre. Il y avait un coupon à faire remplir au parents pour avoir l'autorisation, suivit de tout plein de petit dossier, expliquant tout sur tout au voyage, de ce qu'il faut emporté jusqu'à la salle de bain de l'auberge, tout y était détaillée. Après l'avoir reçu, je l'ai rapidement feuilleté. J'ai donner un petit coup de coude à Clara et lui ai montrée un endroit où il y avait marqué "Personne avec qui vous voulez être dans la chambre de l'auberge". Elle a compris que je lui demandait si elle voulais qu'on se mettent ensemble, et elle a acciesez, et m'a fait un grand sourire. Je me suis tourné de l'autre coté (une vrai girouette) et j'ai lancer un regard à Brook histoire de lui demander avec qui elle ai, mais elle m'a fais un signe de la main en a secouant de droite à gauche. Elle à un problème avec le voyage ? A la fin du cour je suis aller la voir et elle m'a expliquée qu'elle ne pourra pas venir car quand elle en a parler à ses parents ils avaient refusés. C'est vraiment dommage.  

    Vers la fin de la journée, Clara m'a demander si ça m'intéresserais que l'on aille au parc à coté de la gare toutes les deux après, j'ai accepté avec plaisir. A la fin de la journée nous nous sommes rejoins au parc. J'attendais Clara, à force de rester immobile, j'ai sentie le froid, et c'est à que je me suis rendu compte de l'automne était belle et bien là... Clara est arrivée à peine deux minutes après puis nous avons discutées. J'ai pris conscience que c'était mon amie la plus proche, alors... Pourquoi pas... Il dire mon secret ? J'hésitait. C'est un secret lourd à porté, j'aimerais que personne ne soit au courant... Mais j'ai besoin de quelqu'un a qui en parler. Mais ... Non, je préfère le garder pour moi en fait. Alors peu être que je vais lui dire pour Alexandre ? Pourquoi pas... Mais j'ai peur de lui c'est bizare, bon je lui dirait plus tard !

    Clara: Tu es pensive je trouve... 

    Louna: Non non non non ! Tout va bien !

    Nous avons continuée de discuté et nous avons aussi discuté de voyage en Anglettaire, il commençait à ce faire tard, il était à peu près 18 heure, il était temps d'aller prendre le bus. 

    Nous sommes rentré chacune de notre coté et sommes rentrées chez nous. Aujourd'hui dans le bus j'ai revue ce garçon Ethan mais je ne suis pas aller le voir, car je pense que ça l’embêterai. Je suis rentrée chez moi. La première chose que j'ai faite, après bien sûr être aller déposer mon sac de cour horriblement lourd, c'est aller donner le coupon du voyage à ma mère et lui demander si elle accepte, car ce n'est pas donner ce petit voyage ...

    Louna: Ma' ?

    Mère: Tu as faim ? On mange bientôt.

    J'ai hoché la tête et lui est tendue le coupon.

    Mère: Un voyage ? A t-elle dit tout en lisant le coupon.

    Louna: Oui oui, en Anglettaire !

    Mère: C'est cher quand même... 

    Louna: Oui mais je veux trop retourner en Anglettaire !

    Mère: Il me semble que tu m'en avait parler en début d'année c'est ça ?

    J'ai hoché la tête en guise de réponse.

    Louna: Tu peux le payer en plusieurs fois !

    Elle a fixé le papier perplexe.

    Mère: C'est d'accord, de toute façon, je te l'avait promis en début d'année...

    Louna: Merci merci merci !! 

    J'ai traverser le salon puis monter les escaliers à fond la caisse, tout en sautillant, et bousculant mon frère au passage. Pardon grand-frère, mais je suis simplement heureuse !

    ♦•♥•♦

    Ce matin je n'ai pas franchement eu du mal à me lever, car on est 18 novembre, le jour du départ, ayé ! Après toute cette longue attente (et tous les papiers qu'a du signés ma mère) enfin, c'est enfin le jour. La veille j'ai préparer mon sac, il me semble que je n'ai rien oublier, je pense. De toute façon, c'est toujours pareil j'oublie toujours un truc, on verra quand on sera là bas je ne peux rien y faire ! Il est cinq heure trente du matin environ. Je prend ma valise, qui pèse une tonne, et un petit sac, tout de même assez grand pour contenir mon déjeuner. Je sort de chez moi accompagner de mon père qui va m’emmener. Le départ est à six heures trente, mais faut mieux quelques minutes d'avance. Après vingt minutes de trajet, enfin on est arriver à la gare routière de la ville. Il y a déjà plusieurs personne présente, mais je ne vois pas beaucoup de ... parents présent. Me connaissant, je risque d'avoir honte si je me retrouve avec mes amis seul, et moi avec mon père, la honte ! Je m'en mort les doigts... Pour ne rien arranger, mon père se gare devant un groupe de personnes de ma classe, franchement. Il ouvre la portière de la voiture.

    Père: Aller ma louloute !

    Oh NON ! Ne me dites pas qu'il a dit "louloute" ?! Oh non, la honte totale ! Le groupe me regarde en pouffant maintenant. Je me suis faite toute petite en me recroquevillant dans mon écharpe tube. Si je croise Alexandre, c'est que vraiment que- ... Mais c'est pas vrai, il est là ! Arg, il est à quelques mettre moi. Moi père est derrière moi. Je jette des regards furtifs à mon père et à Alexandre. Pitier qu'il ne me voit pas. Il ce tourne vers moi, le plonge ma tête dans mon écharpe noir. Il jette un regard vers moi et, arf, il m'a vue.

    Alexandre: Salut Louna ! 

    Il était avec un groupe de garçons, que je ne connaissait, ils ne fessaient pas partie du lycée j'ai l’impression, étrange... 'Fin bon. Ce n'est pas le problème là tout de suite.

    Louna: Haa-aa... Salut ! .. Dit-je en agitant la main en signe de me pas venir, mais il a pris ça pour un "coucou"... Quel idiot.

    Au final, mon père c'est écarté de toute cette agitation, il est pas les endroits blinder, alors j'ai pu discuté.

    Alexandre: Bon je te laisse je vais avec les autre mecs là bas.

    Avant que je puisse lui répondre il est partit, il me prend pour un jouer on dirait... Au même moment Clara est arrivé vers moi en sautillant.

    Clara: Saaalut !

    Louna: Coucou, alors pour le voyage ? 

    Clara: Oui, on a galérer jusqu’à hier avec ma mère pour trouver un adaptateur pour la prise électrique.

    Louna: Un adaptateur ?!

    Clara: Oui, car ce ne sont pas les mêmes pris qu'en France idiote !

    Louna: Je savait que j'avais oublié un truc ! Je le savais... Dit, tu me le prêtera ?

    Clara: Non !

    Louna: Méheeeeeuh !!

    Un peu après, le bus est arrivée. Un y avait une bonne masse de personnes, qui se bousculait pour mettre leur valise dans les soutes. Mon père, toujours à l'écart, observe, il n'a pas bouger mais il a l'air content pour moi. Clara et moi avons réussis à mettre nous valise dans une des soutes. Je suis aller voir mon père pour le lui dire au revoir, et nous sommes rentré dans le car.

    ~Clara Parker (écrit par Clara)
     
    Nous nous sommes tous installés dans le car, il y a quelques minutes nous avons fait nos adieux aux parents et à Brook, qui malheureusement ne peut pas venir avec nous, car ses parents n'ont pas les moyens de payer ce voyage. Dans le bus, je suis à côté de Louna et devant nous sont assis Thomas et Léo. Il y a plutôt une bonne ambiance, dans le fond seulement, car devant se trouvent tous les professeurs et les "intello" qui à mon avis lisent tous un bon vieux roman ! Tandis que nous derrière, c'est la grande fête, les profs ne disent rien !!! Les garçons avaient ramené des petites enceintes, qui nous permettaient d'écouter toutes les musiques les plus tendances, Louna n'est pas trop musique pop, elle, c'est plutôt musique japonaise ce genre de chose !
     
    D'ailleurs, Louna et moi, nous avons prévu tout ce qu'il fallait, papier pour dessiner ( car nous adorons dessiner ensemble), des petits bonbons qui piquent, nos préférés. Moi j'ai pris mon I pod sur lequel j'ai collé plein de petits cœurs rouges trop mignons ! Dessus, il y a une multitude de jeux et d'applications qui nous serviront à prendre des centaines de photos et je pense que tout cela nous occupera... Il est à présent 7 h du mat' et nous avons tous des petits yeux, prêts à nous rendormir. Alexandre lui, est à côté de Chloé, sa meilleure amie, je crois, il l'a connait depuis les grandes vacances, il me semble.  Je ne sais pas exactement quels liens ils avaient, mais peu importe, car aujourd'hui tous deux sont amis... Je jette un coup d'œil dans leur direction et ils ont l'air plutôt calmes, (je crois) Alexandre est quelqu'un de plutôt posé donc ça ne m'étonne pas. Mais aujourd'hui, il a une petite mine, il paraît triste, songeur. Peut-être a-t-il des problèmes familiaux ou scolaires. J'essaye d'attirer son regard vers moi pour pouvoir l'interroger, mais rien à faire, il reste immobile ! Ce matin à la gare routière, Alexandre m'a complètement zappée, peut-être avait-il honte ? Ou alors cela avait un rapport avec son éventuel problème. Il est dur de cerner sa personne, il parle rarement de lui, et ne se plaint jamais. Même quand cela va mal, il garde tout pour lui et ne se confit pas. Je ne veux pas le déranger tout de suite, le car n'est pas le meilleur endroit pour parler, par le manque de discrétion. Ce matin, juste, une bise m'aurait suffit. J'aimerais en parler avec Louna, mais j'ai peur qu'elle me juge ridicule ou quelque chose comme ça, ou même qu'elle s'en contre-fiche de mes états d'âme. Et puis je n'ai pas envie de me justifier, car je suppose qu'elle va me poser des questions et je n'ai vraiment pas envie à 7h du matin de ça ! Je suis pressée que tout le monde sache la vérité sur nous deux ! Mais pour l'instant, ce n'est pas le moment, donc j'oublie mes questions sans réponses et je profite de cette super matinée ! Comme dehors il fait un peu nuit, le chauffeur du car a allumé des lampes du plafond bleu, ce qui fait un petit côté ambiance "soirée" ! Avant de partir la professeur de mathématique fait l'appel, personne manque, je crois. En même temps, je ne sais pas qui voudrait rater le voyage en Angleterre ! Moi c'était l'un de mes rêves! Nous avons environ 4 heures de route jusqu'à Calais, c'est là-bas que nous prendrons le Shettle. Dans le bus, tout le monde se retourne, parle avec son voisin et les personnes de devant. J'espère qu'il n'y aura pas d'embrouilles ou ce genre de choses !
     
    Je parle de mon anniversaire à Louna, car il arrive bientôt et il faut que je prépare les invitations ! J'inviterai peut-être Alexandre, Louna, Thomas, Brook, Chloé et je verrai par la suite si j'invite d'autres personnes. Je ferai sûrement une petite soirée pyjama chez moi ;) rien est fixé tout cela n'est que dans un mois. Cela fait déjà trois heures que nous roulons, et tous ensemble nous rigolons bien, nous ne devons plus être très loin du shettle, ( c'est le train qui passe sous la Manche )! Je suis toute excitée ! Ce sera la première fois que je passerai sous la Manche. Ce qui n'est pas le cas je crois d'Alexandre qui y va à toutes les vacances, pour voir sa mère, il me semble, ou quelque chose comme ça. Elle habite dans le sud de l'Angleterre près de Hastings.
     
    Voilà, c'est à notre tour de passer dans le train ! Mais avant, nous devons faire la queue, plusieurs autres voitures sont devant nous. Je crois que nous allons nous faire contrôler, car Louna m'a fait remarquer que les policiers étaient installés juste devant l'entrée du train. Je pense qu'ils doivent sûrement contrôler les papiers ou ce genre de choses. En attendant, Louna et moi, nous parlons de ces 4 jours que nous allons passer tous ensemble en Angleterre ! J'espère vraiment aller à Londres et surtout voir le palais de Buckingham Palace ! Après nous avoir fait attendre une bonne demi-heure, nous passons enfin dans ce train ! À l'intérieur, il est couvert de métal, il ressemble un peu à une boite de conserve, mais ... Carrée ! Sur les cotés, se trouvent de toutes petites fenêtres, comme dans les avions. C'est étrange, car nous entrons avec le bus dans le train. Nous sommes donc dans un bus, qui est lui-même dans un train, celui-ci, se trouve sous l'eau ! Bref... En cas d'accident nous avons AUCUNE chance de nous en sortir !! ( Je suis un tout petit peu parano sur les bords !!! ) Enfin bref, en ce moment, nous sommes sous la Manche et sommes tous impatients de poser le pied sur les terres anglaises. Une fois installés dans le train, nous pouvons descendre du bus, qui se trouve dans un énorme wagon métallique. Les professeurs nous proposent de manger ici, alors tout le monde sort son déjeuner et s'assoie par terre. Il y a plutôt une bonne ambiance dans ce compartiment. Il n'y a pas de groupes formés, tout le monde mange ensemble. J'avais acheté en France un sandwich au jambon/fromage pas très original, mais j'aime bien ça ! Louna, Léo, Chloé et Alexandre  eux avaient des salades, ils formaient un peu ..  " le club salade" un était au jambon fumé, l'autre au chèvre/ croûtons ou encore il y avait salade de pâtes ! Seul Thomas et moi avions le bon vieux sandwich ! Nous avons le choix : soit nous remontons dans le car, ou soit nous restons dans le wagon. Nous remontons donc dans le bus, car nous n'avions plus rien à faire "dehors". J'espère que nous sommes bientôt arrivés ! Il commence à faire chaud ici, et cela devient difficile de respirer ! En parlant de ça, un prof nous crie que nous sommes bientot arrivés, enfin !!! Je commençais à avoir quelques crampes dans mes petites jambes. Je me demande ce que nous allons faire en descendant du car. Peut-être irons-nous dans un restaurant. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai une envie hamburger / frites, ou alors d'aller dans un parc d'attractions. J'ai entendu dire qu'il y en avait un super vers Oxford ! Je suis trop impatiente ! Je n'aurai pas à attendre longtemps car ça y est, le car s'arrête, et le chauffeur éteins le moteur. Les professeurs nous retiennent quelques instants assis et les portes du car s'ouvrent enfin ! Cela faisait un bon petit moment que je n'avais pas vu la lumière du jour ! J'adore déjà ce pays. Tout est différent de chez nous! Surtout pour les voitures, ici les gens roulent à gauche et leur volant est à droite ! Bref, nous sommes tous rassemblés près du car pour récupérer nos sacs à dos.  Finalement nous avons décidé de déjeuner dans un parc.  Le parc est colonisé par les anglais aujourd'hui, très peu de bancs sont libres. Mais j'en remarque un, tout au bout de l'allée. Je commence à me diriger vers lui, sur le coté de l'allée, je vois une jeune fille, environ mon âge. Elle est assise sur un vieux banc, elle dessine sur ses genoux. Je l’aperçois de loin et je m'arrête. Elle lève la tête et me sourit spontanément en me disant: "Hello". Je lui fais un signe de la main, et je repars sur mes pas, pour aller voir Alexandre.
     
    Pour la première fois de la journée, je décide d'aller le voir pour lui proposer de manger avec moi et au passage de lui dire bonjour. Je me dirige vers lui, il est accompagné de Chloé, et deux autres garçons que je n'avais auparavant jamais vus. 
     
    -Clara: Salut Alex'
     
    Alexandre: Hey Clara! Comment ça va, je ne  t'ai pas vu  ce matin!
     
    Clara: (Ah bon! pourtant tu m'as bien remarqué, mais tu m'as mis un vent. ) T'es sûr ? 
     
    Alexandre: Certain oui, tu crois bien que sinon je serais venu te voir.
     
    Clara: Mais bon c'est pas grave maintenant nous allons passer plus de temps ensemble.
     
    Alexandre: Oh ! Je suis vraiment désolée Clara, mais Chloé m'a demandé de passer plus de temps
    avec elle, car ces derniers jours nous nous sommes pas beaucoup vu. Nous mangerons demain promis ensemble !!!
     
    Clara: ... bah d'accord hein, de toutes manières je n'ai pas trop le choix. Bon appétit. A tout-à-l'heure.
     
    Bon et bien ça n'est pas tout de suite, que je pourrai lui parler. Je ne sais pas s'il se rend compte que ça me fait de la peine. Du coup, je retourne manger avec Louna, Thomas et Léo.  Pourquoi Chloé monopolise-t-elle Alexandre? Le repas se passe très bien, Thomas et moi, nous parlons du collège. Nous étions dans les mêmes classes pendant cette période. Thomas est une personne incroyable, on peut se confier a lui, il ne nous juge pas. Il est à l'écoute des autres, c'est un ami en or, grâce à lui, j'ai évité de faire de grosses bêtises. C'est bien pour cela que c'est mon meilleur ami, j'espère que rien dans la vie ne nous séparera. Nous connaissons tout sur l'autre mutuellement. Même si Thomas n'est pas d'accord avec la relation que j'ai avec Alex', il me conseille et me guide. Nous avions à peine le temps de nous reposer dans ce jardin, que déjà, nous devons repartir. Il paraît que allons visiter un musée, encore et toujours des musées !!! J'espère que qu'il sera intéressant, parce que rester debout pendant plus de 1h 30, non merci ! Justement on nous précise sur quel sujet il est. 
    Professeur: Nous allons aller dans un musée de statues de cire, ce sont des personnages réels ou imaginaires, connus en cire. Et à la fin, une petite surprise. Nous marcherons environ 45 minutes d'ici au musée, donc dépêchons-nous ! 
     
    Et bien finalement, il n'a pas l'air trop mal ce musée. Je suis pressée de voir à quoi ces statues ressemblent. Nous nous mettons donc en marche, jusqu'à ce fameux musée. Tous ensemble nous traversons la ville d'Oxford. Dans les rues, des cars rouges à doubles étages, roulent à gauche. La police est représentée par la garde montée et de grandes bâtisses typiquement anglaises bordent ces grandes rues peuplées. On marche, on marche et j'observe les anglais. Je vois une petite femme au cheveux bruns qui porte un gros noeux rose sur le haut de la tête comme un oeuf de Pâques, avec ses gants blancs satinés et  son petit sac. Devant nous, Alexandre et Chloé  avancent d'un bon pas. Ils ont l'air de parler d'un sujet sensible, vu la tête qu'ils font! J'espère qu'il n'y a rien de grave. Je n'ai toujours pas pu parler avec lui. Ce n'est jamais le moment, mais après le musée je prendrai le temps de lui parler un peu.
     
     Moi de mon coté je restais perchée dans mes pensées, seule là-haut. Des souvenirs me revienneent, Alexandre et moi, quand nous faisions encore des sorties seuls tout les deux. Au château de Lovinet, sur le banc au fonds de son jardin majestueux, à coté se trouvait un très beau bassin fleuri, on s'asseyait, le soir. Nous parlions de nous deux, de nos secrets ... De là où nous étions, nous appercervions les collines qui se reflétaient dans ce bassin. Je me demande un jour si l'on pourra refaire se genre de sorties. Et si ...
     
    Louna: Nous appercevons le musée! Me cria t'elle !
     
    Immédiatement cela me ramena à l'instant présent. Ces murs sont de couleur rouge avec des écritures jaune clair. Il est écrit de nombreux noms de chanteurs, comédiens, ou encore créateurs ! Devant ce batiment, une cinquantaine de personnes attendent à l'entrée. Les professeurs ce rassemblent pour parler au vigile, et nous passons finalement devant tout le monde. Cet homme plutôt imposant nous ouvre la porte. L'intérieur de ce musée a l'aspect d'un palais,de fausses dorures au plafond ou de grands rideaux de plusieurs mètres qui tombent sur le sol et bien sûr nous montons un très grand escalier sur lequel est disposé un très beau tapis rouge ! Tout pour faire rêver !!! 
    Une fois arrivé à l'étage, nous pouvons voir les premières statues. Elles sont incroyablement bien faites! Les statues ont l'apparence de personnes réelles. Mais nous n'avons pas le temps de les observer longtemps car nous devons passer dans un labyrinthe, où les supposés "murs" sont remplacés par du papier bulle. A travers ce papier bulle, j'aperçois des statues, je vois mickael Jackson, Katy perry, James bond et pleins d'autres que je n'ai pas reconnu. Louna et moi nous nous sommes arrêtées deux minutes pour les photographier, et quand nous nous sommes retournées, le groupe avait disparu !!! 
     
    Louna: Où sont passés les autres ?!
     
    Clara: Mais je ne sais pas ils étaient là, il y a quelques minutes ! 
     
    Nous commençons à paniquer, à courir et à crier. Nous tournons en rond dans ces couloirs qui se ressemblent tous! Pourquoi ne pas avoir mis des flèches ? Dans un labyrinthe c'est quand même plus logique! Je me mors les lèvres de ne pas avoir gardé un œil sur le groupe. La luminosité est plutôt faible. Il faut absolument que l'on sorte d'ici tout de suite !!! Je propose à Louna de me porter sur ses épaules pour que je puisse me repérer en hauteur. Une fois là-haut je regarde à gauche, puis à droite et enfin je vois devant nous, une grande arche rouge. En dessous, devait se trouver sûrement la sortie ! Je descends de ses épaules et cours droit devant moi, Louna me suivant de près. Et comme je l'avais prédit, l'entrée se trouvait bien là! Un soulagement se fait ressentir de la part de notre part. Plus jamais nous retournerons dans un labyrinthe, plus jamais! Maintenant il fallait remettre la main sur les autres, le musée était plein à craquer, nous pouvions à peine voir deux mètres plus loin, mais j'aperçois Thomas qui est adossé à une statue, je me dirige vers lui. 
     
    Thomas: Vous étiez passés où ? Ça fait plus d' un quart d'heure que l'on vous attend Léo et moi !
     
    Louna: D'ailleurs, où est Léo ? Il n'est pas avec toi ?
     
    Thomas: Non, il est resté avec le groupe, allez, dépêchons-nous, il faut les rejoindre.
     
    Nous essayons donc tant bien que mal d'avancer, mais un peu plus loin, j'aperçois la statue de Shrek ! Ho! je ne sais pas quel plomb a sauté dans ma tête mais j'ai supplié Thomas et Louna de faire une photo, juste une ! Je crois qu'à ce moment là ils m'ont pris pour une gamine !!! Mais dans ce genre d'endroit, mon côté enfantin que je cache tant bien que mal au lycée, resurgit. J'ai demandé à un petit homme de nous prendre en photo à coté de lui avec mon I pod. La photo prise, nous repartons. Thomas nous explique que le groupe attend dans une file d'attente, qui mène à  un espèce de  "château hanté". Je ne suis plus si pressée d'arriver finalement ! Quelle chance aujourd'hui ! Vraiment. Ah ! nous sommes arrivés mais beaucoup de personnes attendent dans la file. Louna aperçoit Léo, avec sa chevelure brune, on ne peut pas le rater. Louna se dirige tout de suite vers lui, Thomas et moi la suivons. Il s'excuse pour chaque personne doublées.
     
    -Louna: Léo !!!!.... 
     
    Il se retourne et nous aperçoit, il nous fait des signes de la main. Nous le rejoignons, pas le temps de lui expliquer les raisons de notre retard car c'est à nous de passer. Devant nous une grosse porte cochère, avec des gravures, je remarque un lion et un loup. Cette porte est tout à fait en accord avec ce thème! Une fois entrés, l'ambiance est tout de suite moins reposante. Il fait à peine jour, pour le moment nous apercevons rien à part des cages vide, à première vue. Nous nous retrouvons à quatre dans ce manoir. Thomas et Léo marchent devant, tandis que Louna et moi, nous préférons rester derrière. A mon avis les garçons sont autant rassurés que nous ! Nous avançons à petits pas, chacun scrute chaque endroit.
     
    Léo: Pas trop peur les filles ?  Nous dit-il d'un air supérieur.
     
    Louna: Ne fais pas trop le malin Lé.... Elle eu à peine le temps de finir sa phrase qu'une main frôla son bras, se qui déclencha un cri aigu!
     
    Sur le moment une énorme bouffée de stress m'envahit et on se retourne tous vers Louna.
     
    Thomas: Mais qu'est ce qui se passe ? Pourquoi cries-tu ?
     
    Louna: Quelque chose m'a touché !
     
    Thomas: C'est sûrement ton imagination! Tu vois bien qu'il n'y a personne ici!
     
    Nous continuons donc d'avancer, personne n'avait vu une quelconque ombre. Louna s'était probablement trompée. Elle a une peur bleue, tout comme moi, de ce genre d'endroit. Je suis accrochée à son bras. Les garçons font semblant de ne pas avoir peur. Ils regardent dans les cages, font des grimaces, de vrais enfants ! On a du mal à croire que tous les deux sont en seconde !
     
    Léo:  Haaaaaa! J' ai sentie une main sur mon pied! Je vous assure !
     
    Thomas avait tout de même du mal à le croire, pour lui sa tête lui jouait des tours! Quand tout à coup, une main métallique sortie d'une des cages, et agrippa le sweat de Thomas. Un son strident sortit de sa bouche!!!! 
     
    Thomas: Aidez-moi! Quelqu'un me tient, à l'aide !!! crit-il.
     
    Thomas avait l'air d'avoir extrêmement peur ! Léo lui part en courant, il rester donc Louna et moi pour l'aider. La main était accrocher, elle bougeait de droite à gauche, et emmener avec elle Thomas, qui était balancer plutôt violemment. En regardant plus attentivement je remarque que la personne à qui appartenait la main n'était autre qu'un mannequin articulé ! Je m'approche de lui et tout simplement je soulève la capuche de Thomas et le main se libère. Je ne dirai pas tout de suite à Thomas que cette personne n'était autre qu'un vulgaire mannequin. Le voir apeuré nous fait bien rire Louna et moi ! Thomas court jusqu'à la sortie où il retrouve Léo. 
     
    Clara: Et bien? Que c'est il passé, hein Thomas ? Louna et moi nous rigolons.
     
    Je crois que je ne lui dirais pas pour le mannequin, le voir comme ça, c'est vraiment trop drôle, lui qui n'a jamais peur de rien! Thomas et Léo eux, ne rigolé pas beaucoup. Ils ont leur fierté, et se qui s'est passé tout à l'heure les ont pas mal traumatisé! Thomas était presque à la limite de pleuré ! Cette petite escapade dans ce mini château était finalement plutôt sympa. Nous sortons  du musée. Il est presque 4h de l'après-midi, et il est temps de découvrir où nous allons dormir. Au lycée, nous avions reçu un formulaire sur lequel, il était marqué que nous séjournerons dans une auberge de jeunesse. J'aime beaucoup le principe de dormir à plusieurs dans la même chambre. Moi je dormirai avec Louna et deux autres filles. 
     
    On remonte dans le car et direction notre auberge. Juste 45 minutes nous sépare d'elle, nous arrivons donc assez rapidement. Dans le car, les garçons sont calme ils ne parlent pas, tandis que d'habitude ils sont très agités, hyperactifs, ça change. Cette première journée était vraiment super. D'ailleurs depuis que nous sommes entrés dans le musée, je n'ai pas vu Alexandre, je ne comprends pas son comportement,  au lycée il est était tout le temps avec moi, il était plutôt "collant" me disait Thomas. Je ne sais pas se qu'il a. Ou alors c'est peut-être moi qui est trop sur son dos... J'ai terriblement envie de dormir, cette journée était crevante pour nous tous, entre plus de 5h de bus, le musée et le déjeuner au parc, elle était plutôt rempli. 
     
    Le car est arrivé, tous le monde descend et c'est le moment de sortir nos valises  du porte bagage. Devant nous se trouve l'auberge, ni belle, ni grande, mais rustique, solide.  Une dame nous attends à l'entrée, avec des papier entre les mains, il y en a un pour nous tous. Elle nous en distribue un à chacun, c'est juste un formulaire, rien d'intéressant. Dès que les portes s'ouvrent tout le monde de dirige à l’intérieur, aucun meuble, aucune fantaisie. Pas de jardin non plus, juste quelques arbres, devant la façade. On dépose les valises dans le hall. C'est un très grand hall qui nous attend à l'entrée. En face de la porte, deux escaliers très imposants sont devant nous. Un mène du coté des dortoirs des fille et l'autre chez les garçons, la salle à manger se trouve à droite de la porte. C'est une très grande salle, qui peut comporter une centaine de personnes je pense.  Je suis impatiente d'aller découvrir nos chambres !
     
    Ça y est, après plusieurs minutes d'attente, nous pouvons enfin découvrir nos chambres, mais nous apprenons que malheureusement il n'y a plus de place pour nous du coté des dortoirs des filles alors, mon groupe et moi on nous met du coté des garçons. J'espère qu'ils ne nous feront pas de mauvaises blagues. Je suis la première à pousser la porte, j'entre et je vois deux lits superposés, qui n'étaient pas fait, ils n'y avaient ni housse de couette, ni drap, et ni oreillés. Louna et moi décidons de se mettre sur le même lit superposé. Elle en bat, et moi en haut. Tout le monde se met au travail, je déteste faire mon lits, mais aujourd'hui je n'ai pas le choix. Une fois fini, j'ouvre ma valise, et je mets mes affaires dans le placard de la chambre. Elle me fais pensée à celle que j'avais étant petite dans les colonies de vacances, je partais souvent avec ma soeur à la montagne ou au bord de la mer, cela dépend des années. C'est curieux les souvenirs, c'est comme une pelote de laine qui se deroule quand on tire dessus. Cette chambre est très simple, mais ça nous suffira.
     Il est 18h 15 et il est temps de descendre. Dehors, je peux voir par la fenêtre, qu'il fait beau et chaud. En face de l'auberge, un marché est installé. Les paysans proposent du bétail, de la volailles, des légumes ... Tout ça occupe la petite place autour de la fontaine. Les enfants endimanchés, occupent tous l'espace restant. J'attends l'heure de diner, dans la salle de jeux. Dans cette salle est installé un baby foot, des jeux de cartes, un billard.... Les gens s'occupent, jouent et discutent. C'est convivial, je joue avec Thomas, qui c'est remit de ses émotions, au poker. C'est mon adversaire préférer, je connais toute ses tactiques de jeu. 
     
    Cette heure passé à jouer avec lui, file à une vitesse, à présent il faut passer à table. Des tables de six, un repas banal, rien d’extraordinaire : poulet/carotte et un yaourt.  Durant le repas nous repassons au crible notre journée, certaines on eu le temps de faire le train "magique". Je n'ai pas tout compris sur ce sujet mais il parait que ce n'était pas trop mal. C'est une belle journée qui se termine. Je suis heureuse d'être en Angleterre, je ne sais pas ce que demain nous allons faire, peut-être visiter une ville, ou refaire un musée. Je ne sais pas. 
     
    Après avoir manger, j'ai parler Thomas de notre enfance. Louna a l'air songeuse, pas dans son assiette. Elle m'en parlera sûrement plus tard. Bon, il est temps de monter se coucher. Je monte donc l'escalier avec Thomas et  Louna.
     
    Thomas: Bonne nuit Clarinette (< ????). A demain, dors bien.
     
    Clara: Merci Thomas, toi aussi
     
    Nous nous séparons sur le pallier, et chacun rentre dans sa chambre respective. Je me change, je met mon petit short bleu, que j'ai reçu à mon anniversaire et un vieux débardeur noir, monte dans mon lit et me met sous la couette, avec les filles nous parlons un peu.
     
    Clara: Qu'est ce que tu avais tout à l'heure ? 
     
    Louna: Rien ne t’inquiète pas, je suis juste un peu barbouiller. C'est sûrement à cause des bonbons de tout à l'heure.
     
    Je n'insiste pas, je pense quel ne veut pas en parler devant toutes les filles.
     
    Professeur: 9h 30 extinction des feux !
     
    Mais Louna et moi, attendons que tout le monde dorme, pour commencer à parler un peu. Il ne faut pas que ne parlions fort, car dehors, le prof de tout à l'heure fait la garde. Les filles s'endorment vite, nous pouvons parler tranquillement.
     
    Clara: Louna? Tu es toujours réveillée ?!
     
    Louna: ...
     
    Clara: Hou hou ?!! Louna ???
     
    Louna: hum...
     
    Clara: LOUNAAAA !!!!!!!
     
    Louna: Oui, oui. C'est bon, je dormais pas.
     
    Clara: Oui, c'est ça, bref alors qu'est ce que tu avais tout à l'heure ? Je ne  pense  pas que se soit à cause des bonbons que tu n'es pas parlée toute la soirée ! 
     
    ~Louna Sakato (écrit par Louna)

    Louna: Effectivement... C'est pas que la faute de ces bonbons.

    Clara: Alors, dit moi ce qu'il y a ? 

    Louna: En fait, j'ai repenser un quelques chose qui me tracasse ...

    Clara: Tu peux m'en parler t'inquiète pas, je le répéterais à personne.

    Louna: Promis ?

    Clara: Promis !

    Louna: ... En réalité, je n'ai qu'un frère. Normalement j'avais une grande sœur. Elle s’appelait Kim. Nous nous suivions tous d'un ans. Nous étions une famille heureuse et épanoui. Mais, malgré ce que nos parent pensait, ma grande sœur et mon grand frère avait une relation plus étrange que de simple frère et sœur. En fait... 

    J'ai marqué un temps de pause.

    Louna: En fait, mon grand frère aimait ma sœur. Je le voyais. La première fois que j'en ai pris conscience j'avait seulement 9 ans. A cet âge là je trouvais bizare, horrible, ou même dégouttant. J'ai compris qu'on était pas une famille comme les autre. Avec des chamaillerie sans arrêt, quoi que... J'aurais préférer. Nos parent n'était absolument pas au courant de la relation qui unissant mon frère et ma sœur. Si ça avait été le cas, il les aurait emmené dans toute sorte d'endroit pour les remettre dans le droit chemin on va dire. A mes 12 ans, leur relation était la même, presque fusionnelle. Avec le temps je m’était habituer à cette situation étrange. Nos parent pensait simplement que mes aînés s'entendait bien ils étaient heureux. Mais un jour, alors que j'était partie à mon cour de piano, c'était un 15 février, en rentrant du collège, ma grande sœur c'est faite renversée par une voiture. Sur le coup, elle en ai morte. Mon frère est rester à ses coté tout les jour à l’hôpital, il ne voulait pas la quitter jusqu’à sa mort. Il avait même pleuré encore plus que mes parents. Deux mois plus tard, mon grand frère au tout avoué à mes parent sur ce qu'il ressentait vis à vis de Kim. Le choc à été gros pour mes parent, ils étaient dévastés, c'était un deuxième coup dur pour eux. Enfin bref, avec le temps cette histoire est tomber aux oubliettes, on à préférer oublier. Ma grande sœur me manque, mais cela fais 3 ans, j'ai fait mon deuil, et mon frère commence à intéressée aux filles, alors, je pense que tous est presque rentré dans l'ordre... C'est bizarre hein ? C'est même très bizarre, dégouttant, c'est ce que tu te dit non ?

    J'ai jeté un coup d’œil vers le lit de Clara, en la regardant perplexe.

    ~Clara Parker (écrit par Clara)
     
    J'ai discuter avec Louna pour lui poser quelques question en plus sur toute cette histoire. Tout de même ce que j'ai appris ce soir est incroyable! Comment cela peut-il arriver !? La pauvre, je n'aimerai pas être a sa place !!! Avoir perdu sa grande sœur, ça doit être horrible! Même si j'arrive un peu tard j’essaierai de la soutenir le mieux que je pourrai ! Et puis avoir un frère qui aime sa sœur, c'est comme même bizarre !!! Quelle famille. Comment on du réagir ses parents ? Mal, je pense, mais tout de même, c'est FOU ! C'est la première fois que j'entends ça! Ça ne m’étonne pas qu'elle en n'ai jamais parler à personne ! Comment veux-tu dormir avec une nouvelle pareil ! Puisque nous sommes dans les confidences, je pense qu'il serait enfin temps de lui avouer ma relation avec Alexandre !Je me sens prette à lui dire, et puis avec se qu'elle vient de me dire, elle ne prendra sûrement pas ça pour un secret. Mais je le ressens comme ça, comme un secret, car à part Thomas, personne le sais. Je ne peux donc en parler à personne. Bon je me lance. 
     
    Clara: Tu sais Louna moi aussi j'ai quelque chose à te dire, tu sais depuis la course d'orientation, et bien, comment dire ... Je sors avec Alexandre, je suis vraiment desolée de ne pas t'en avoir parlé avant ne le prend pas pour un manque de confiance en toi surtout ! C'est seulement que je me sentais pas prette à en parler. Tu m'en veux pas ?
     
    Louna: ...
     
    Clara: Louna? Bon, elle s'est rendormi, c'est peut-être mieux ainsi. C'est sûrement pas le bon moment.
     
    je lui dirai ça plus tard. Bonne nuit tout de même ! Finalement c'est pas ce soir qu'elle sera au courent de ma relation avec lui.
     
    Le lendemain, on nous réveille vers 7h15, j'ai du mal à me lever, mais je me tire de mon lit, et me dirige vers la salle de bain, une serviette et mes habits d'aujourd'hui à la main. Après un brin de toilette, j'en ressors habillée et coiffée. Il est temps de manger car je commence à avoir le ventre qui gargouille, j'attends tout de même Thomas dans le couloir. Mes pas résonnent sur les grosses planches usées. Ils sont dans la salle de bain, encore à se préparer. Et moi qui croyais que c'était les filles qui passaient trois plombes dans la salle de bain. Il en sortent enfin ! 
     
    Nous descendons d'un bon pas les escaliers, et nous rejoignons Louna et Léo à la table. Un buffet nous est servi, un large choix de produit, céréales, laitage ou fruit. Après ce petit déjeuner, tout le monde remonte chercher son sac, et hop ! c'est parti, il parait que aujourd'hui nous allons dans un château !! Rester debout pendant trois heures, ne m'emballe pas trop. L'histoire et moi ça fait deux! 
     
    Dans le car, je suis toujours à coté de Louna, en y repensant son histoire est incroyable! Je ne sais même pas si Léo est au courant, alors que c'est son meilleur ami ! Jamais je n'aurai imaginé un truc pareil !!! Je me rend compte que ça n'a pas du être facile pour elle et sa famille! A première vu, elle a l'air si forte, sans aucun problème ! Enfin... Si elle m'en parle c'est que de son coté ça doit aller mieux. Dehors le paysage change à chaque minute,à un moment c'est la ville très peuplé, dans un autre se sera la campagne pur, ou encore ça prendra l'aspect de ville désertique. C'est bien l’Angleterre ça ! Alexandre est tout seul dans le car, je me demande pourquoi il n'ai pas avec sa meilleure amie ? Je vais le voir, ça faisait un petit moment déjà que je devais lui parler. Je me déplace discrètement, pour pas me faire remarquer et m'assois à coté de lui.
     
    Clara: Salut Alex', comment ça va? Ça fait un petit moment déjà que je ne t'ai pas vu.
     
    Alexandre: Ho Clara ! Comment ça va ? Oui désolé, en ce moment je ne suis pas très bien.
     
    Clara: J'ai remarqué ça hier. Qu'avais-tu ? 
     
    ~Alexandre Milleurs (écrit par Louna)
     
    Comment lui expliquer gentillement que je ne veux tout simplement pas être avec elle ? Il faut que je le fasse en douceur. Je vais lui raconter ce qu'il ne va pas, et elle me lâchera la grappe !
     
    Alexandre: En fait... Ma grand-mère est hospitalisée en ce moment et je m'inquiète un peu pour elle ..
     
    Clara: Vraiment ? Ha désoler...
     
    Alexandre: Ce n'est pas grave.
     
    C'est passer crème !
     
     
    ~Clara Parker (écrit par Clara)
     
    Le car est presque arrivé. 
    Une fois dans la cour du château, nous pouvons l'observer. C'est un vieux monument anglais, avec de vieilles pierres et des tours plutôt délabrées. Une guide se dirige vers nous, elle a un léger accent anglais. Je trouve ça trop sympa ! Une fois les présentations faites, nous entrons par une vieille porte qui date des années 1600, l'accueille est moderne, les murs sont peints en blanc, et certains canapés d'époques y sont exposés. Mais quand nous arrivons dans la première salle, tout est sombre, les meubles sont vieux, des lustres qui datent des années lumières sont accrochés au plafond. Une horrible lumière jaune foncé se dégage des ampoules ! On se croirait chez mon arrière grand mère !!! La visite est pas très intéressante, moi les musée, c'est pas tout à fait mon truc ... Je fais semblant de m’intéresser au sujet, pour éviter de m'attirer des ennuis. Je regarde au plafond, sur le mur ... En plus il n'y a RIEN a regarder en haut, ce ne sont que des poutres abimées, prettent a nous tomber dessus. Qu'est ce que c'est ennuyant ! Louna est dans le même cas que moi, elle aussi ça ne lui plait pas. On se traîne comme deux limaces en fin de rang, nous ne pouvons même pas discuter, quel plait cette journée ! Les profs nous entourent, deux de chaque cotés du rang. Au moment où je prette attention à ce que dit la guide, j'entends une légende, qu'elle raconte de façon terrifiante ! Il parait que le propriétaire du château, aurai été retrouver pendu dans les caves qui se trouvent sous  nos pieds. On n'aurai jamais pu prouver qui l'aurai tué, mais on raconte que ce serai plusieurs paysans qui se seraient révolter. On n'a retrouvé uniquement son corps. Cette histoire jette un froid dans le groupe, plus personne n'ose parlé. Après ce "sympatrique" moment, nous nous remettons en marche. Dans la prochaine salle, se trouve apparemment le lit du défin. Nous avançons, et une fois entré, Alexandre est allongé sur le lit, les mais derrière la tête et les jambes croisées. La guide faillie tomber dans les pommes, et les professeurs eux, se mirent dans une colère noir ! Sur le moment, j'eu très peur pour Alexandre, qu'au retour il est des ennuis... Déjà qu'au lycée il ne manque pas de se faire remarquer, alors plus cet bêtise, il va vraiment se faire punir sévèrement !!! Quelques profs le prennent à part, ils n'ont pas l'air très content. Alexandre lui ne parait pas du tout inquiet de son sort.
     
    Après s'être remise de ses émotions, la guide continue malheureusement la visite, Alexandre ne nous rejoint pas, il est toujours en tête à tête avec les profs. Nous traversons le salon, les chambre d'amis, la salle à manger, pour arriver dans la pièce qui à l'époque servait de salle de bain. Nous avons le droit comme dans toutes les pièces précédentes à une explication très détallées des lieux. Ce n'est qu'une salle de bain après tout, qu'est ce qui y a dire là-dessus ! Mon lacets de ma converse est défait, je me baisse pour le refaire, juste à ce moment là, le groupe se déplace, Louna reste avec moi. On en profite pour parler un petit peu.
     
    Louna: Hey, au fait Clara, désolée pour hier, je me suis endormie. Qu'est ce que tu voulais me dire ?
     
    Clara: Ce n'est pas grave, ce n'était rien d'important.
     
    Louna: Sûre ?
     
    Clara: Oui, oui ne t'inquiète pas. Aller il faut rattraper le groupe !
     
    Je lève la tête, et le groupe avait disparu ! Nous accélérons pour pour pouvoir les apercevoir, mais ils n'étaient plus là. Ni profs, ni guide, ni élève !!
     
    Clara: Mais c'est pas possible ou sont-ils passés ? Non mais entre le labyrinthe et ça, nous avons vraiment la poisse !
     
    Louna: Mais oui ! Ils étaient là. On n'a pas mis au tant de temps que ça tout de même !!
     
    Clara: Bah, apparemment si !
     
    Une porte avec écrit en vert -sortie- est entrouverte à coté de nous, ils étaient surement passé par là. De tout de façon, nous n'avons pas le choix. Toutes les deux nous poussons cette grosse porte, derrière elle, un grand escalier en colimaçon dessandait quelques étages. C'est probablement par là, de la lumière éclairait en-bas. Nous nous dépêchons pour les retrouver. Les escaliers donnaient la chaire de poule ! Seulement une petite fenêtre les éclairait. Arrivées en bas, personnes, la pressions augmentait. Louna et moi sommes arrivé dans les caves ! Quel sens de l'orientation nous avons, on voulais sortir d'ici et finalement nous avons fait que nous enfoncer. Cette fameuse lumière qui éclairait n'est autre qu'une lampes permanente ... Devant nous, une ouverture basse et obscure. Une galerie ? Sans plus attendre nous plongeons toutes les deux dans ce tunnel.
     Maintenant comment nous allons sortir d'ici !!! Il n'y même pas de réseau ni de lumière. Il faut avancé, mais devant nous se propose plusieurs choix, une dizaine de branches de tunnel. Comment choisir !    Entre les musées et les châteaux, nous sommes tout le temps cesser se perdre ou quoi ?! Je choisie un passage au hasard, Louna me suis. Je me suis mise à courrir droit devant moi, Louna sur mes talons. La voûte de la galerie nous permettait juste de nous tenir debout. Mais le chemin que nous avons pris ne donne, ni à une sortie, ni à quoi que ce soit. On revient sur nos pas, et nous prenons un autre tunnel. Nous continuons à suivre la courbe du chemin, le halo du téléphone de Louna bondissait à chacun de nos pas. Celui ci donna  sur un  autre croisement, toujours au hasard, on prend un nouveau chemin. Ces caves sont répugnantes, certainement que personnes n'y viens plus aujourd'hui! De l'eau ruisselle à coté de nous.L'histoire que cette guide nous a sortie tout-à-l'heure, me fait froid dans le dos!! Juste de pensée que quelqu'un mort par ici, beurkkkk ....
     
    Louna: HAHHHHAA !!!!! Un RAT !
     
    Elle me sauta dans les bras, et lâcha son téléphone.
     
    Clara: C'est rien Louna calme-toi, et arrête de crier ça résonne ici ! Et au passage, peux tu descendre !
     
    Ces galeries grouillent de rats et d'araignées !!!  Nous sommes figés sur place. Vivement que l'on sorte d'ici !! Arrivé a la fin du couloir, toujours rien. Maintenant nous ne savons même plus retourner à notre endroit de départ !!! A présent nous pouvons le dire, nous sommes PERDUES !!! Cette vaste galerie semble s'étendre à l'infini. Elle occupe probablement tout les sous-sol du château.
     
    Louna: Ce sont des caves, ça signifie qu'elles doivent forcément déboucher quelque part !
     
    Clara: Espérons-le !
     
    Nous pataugions toujours dans l'eau. Je marmonnai: Ces maudits couloirs finissent bien quelque part ! Une espèce de chuintement proche m'arracha un cris. 
     
    Clara: Des rats, encore ? 
     
    Je m'arrête pour tendre l'oreille, et je découvre qu'il s'agit d'un tout autre bruit , celui du vent s'engouffrant dans le tunnel.  Cela signifie qu'une chose, que nous sommes près de la sortie !
     
    Louna: Ça y est, Clara !
     
    Au bout de notre chemin, Elle vis une porte métallique, qui était entrain de se refermer. A ce moment là, Louna me dépassa et couru à une vitesse en soulevant des éclaboussures pour attraper la porte. Je ne l'ai jamais vu courir à une tel vitesse. Le tunnel tournait une dernière fois, puis s'arrête brusquement. Je m'élance également pour la rattraper, à cause d'un maudit caillou, je trébuche sur le genou, Louna m'entends et se retourne.
     
    Clara: Ne t'inquiète pas pour moi, Louna cours, je te rejoins.
     
    Elle me fait un signe de la tête, et continua son chemin. Elle réussie à l'attraper à temps, OUFF. Elle sort, la porte étant ouverte, elle laissa la lumière du jour passé, qui éclaira tout le couloir.  Je suis presque arrivée, à quelques mètres, j'arrête de courir. Je suis épuisée. Je pousse la porte et je n'en crois pas mes yeux ... Ce n'est pas possible, non !!!
     
    ~Louna Sakato (écrit par Louna)

    Je me suis mise à courir vite avant que le porte ne se ferme. De toute mes forces, la lumière ce rapprochait. J'ai tendu mon bras pour attraper la poignée métallique de la porte, et le l'ai agrippée. J'ai alors hurlé à Clara que c'était sortie ! Les profs allaient nous passer un savon ! Mais en même temps ils auraient pût faire attention à ne pas nous laissé derrière. Je prend une pierre qui ce trouvait par terre et je la met devant la porte pour pas qu'elle ne se referme avant que Clara arrive. la porte donnait sur un grand parc, c'est la parc d'où nous sommes arrivés ! J'ai commencer à m'aventuré dans ce parc, quand tout d'un coup je vois... ALEXANDRE !! Alexandre, c'était bien lui ! Ohlala j'était si contente de le voir ! Il c'est tourné et m'a vue.

    Louna: Alexandre ! 

    Alexandre: Louna ! Enfin, ça fait presque une heure que les profs vous cherches !

    Sans me sentir le faire, j'ai Alexandre dans les bras comme si je ne l'avait pas vu depuis longtemps... Pourtant, il faut dire que nous ne sortons pas ensemble depuis longtemps, ce n'est surement pas sérieux entre nous, mais je l'aime, je le lacherais pas, je l'aime, je lui donne mon cœur cette fois.

    Alexandre: Je t'ai tellement manquer ?

    Louna: Non, je voulais juste te revoir. Ai-je alors dit en le regardant droit dans les yeux.

    Alexandre: Oui, je te cherchais. Toi et ton amie bien sûr.

    Je me suis approchée de son oreille.

    Louna: Les profs sont là ? Tu pense que je-

    Alexandre: Bien sûr...

    Il c'est approché de moi mon visage, ses lèvre, ..! Il m'embrasse. Avant que je puisse en prendre conscience, j'entendit des gémissement saccadés. J'ai repousser calmement Alexandre, pour lui dire "stop". Je me suis tourné en direction des gémissements. Et j'ai vu Clara. Elle avait un visage bizare. Ah oui ! Je ne lui ai pas dit que je sortait avec Alexandre, je n'aurais pas dut attendre. Je suis sûre qu'elle 'en voudra pas, elle sera contente pour moi je pense !

    Clara: SALE GARCE !

    Q-quoi ?! Mais qu'est ce qu'il lui prend !

    Clara: Vas crever ! Lache-le !

    Louna: Mais qu' est ce qu'il te prend ?! C'est quoi ton problème là !

    Clara: JE VEUX PLUS JAMAIS VOUS VOIR !

    Louna: Mais tu vas ar-

    Elle est partie en courant, mais qu' est ce qu'il lui prend ? Elle devrait être contente pour moi ! Et pourquoi elle m'insulte, et Alexandre ? Il est comme figé, il y a une goutte de sueur qui coule sur son front avec son habituel sourire en coin. Mais q-qu' est ce qu'il a ?!

    Alexandre: Elle est pas cool ta copine.

    Louna: Je pensait qu'elle était gentille moi, elle-

    Alexandre: Ne lui adresse plus la parole.

    J'ai tournée la tête vers lui.

    Louna: D'où tu me donne des ordres ? Je suis pas ton chien !

    Alexandre avait l'air vexé et surpris. Mais nous n'avons même pas eu le temps de discuter que les profs était déjà en train de crier au loin mon prénom car il m'avait vue. Sans dire un mot de plus Alexandre et moi nous sommes dirigés vers le groupes d'élèves avec les professeurs.

    -Mais que faisiez-vous ?! Dit l'un.

    -Où étiez vous ? Ou est passé mlle. Parker ?! Réplique un autre.

    J'avais envie de les faire taire un par un.

    Louna: Clara est partie en courant, je ne sais pas pourquoi, un coup de stress peu être.

    -Allez la rattrapée !

    Thomas:  Je m'en occupe !

    -Dépêchez vous M. Lewis ! 

    Thomas est partit en me regardant avec un regard tellement noir que ça m'en a donner des frissons... Qu' est ce qu'ils ont tous j'ai rien fait ! Je vais péter un caaable ! 

    Alexandre: Calme toi Louna...

    Il l'avait remarqué ..? 

    Louna: O-oui...

    -Mlle. Sakato, vous et Mlle. Parker vous serez punie pour ce que vous avez fait !

    Louna: Attendez, c'est une blague ?

    -Sur un autre ton je vous pris! Répliqua un surveillant.

    Louna: Vous nous laisser à l'arrière, nous oublier et partez sans nous, et c'est de notre fautes ?! 

    -Et n'aviez qu'a suivre mesdemoiselles ! 

    Louna: Et vous, votre boulot est de nous surveiller.

    Alexandre: Viens Louna, on rentre avec le premier groupe d'élèves.

    -Entre vous et M. Milleurs, vous êtes des élèves insupportables, on doit toujours être derrière vous ! Cria un professeur.

    Alexandre: Tsss

    Léo m'a regarder étrangement. C'est quoi leur problème à tous ?

    ~Clara Parker (écrit par Clara)
     
    Je ne peut pas y croire ! Non ce n'est pas possible, comment ai-je pu être aussi naïve. Je me sens trahie, tromper, je me disait aussi que ce n'était pas possible, qu'un gars comme lui, beau, populaire et sympa,  puisse s’intéresser à moi. Et Louna, comment a t-elle pu me faire ça. Ceci dit, elle n'était pas trop au courant de ma relation avec lui, mais elle aurai pu me parler de la sienne. Je suis très dessus, tout s’effondre autour de moi ! J'en veux terriblement à Alexandre, ce qu'il a fait me dégoutte. Je ne le pensait pas ainsi, je veux partir d'ici, plus voir personne !!! Je cours le plus vite possible, je ne sais pas où je vais, mais j'y vais. Je cours, je cours, pour ne plus penser à rien, ni à personne. Je me sens si seul d'un coup ! Je traverse la rue d'en face sans faire attention aux voitures, je n'ai plus conscience de rien. Je traverse par la suite un parc remplis, une voix cris mon prénom. Elle se rapproche, j'entends la voix de Thomas, je crois que c'est lui, mais je n'ai pas envis de m'arrêter. Des larmes coulent de mon visage, elles glissent sur mes joues, pour finir par tomber. Thomas me cris de m'arrêter. J'ai besoin d'une épaule sur laquelle je peux pleurer. Je m’arrête, je ne me retourne pas mais je m'écroule à genoux. Il s'approche de moi, et s'assoit à coté de moi. Il me réconforte, malheureusement je mis attendais, il me sort la phrase du: " Je te l'avais dit ". Pour une fois, j'aurai mieux fait de l'écouter.
     
    Clara: Tu ne peux pas imaginer comme je suis dessus.
     
    Thomas: T'inquiète Clara, il ne te mérite pas de toute façon. Me dit-il en me fessant un câlin.
     
    Clara: J'ai été si naïve ! Depuis combien de temps me dupe t'il comme ça !!! Je ne peux pas revenir a l'auberge, je dois partir d'ici. Tout de suite. Désolé Thomas je dois partir par n'importe quel moyen.
     
    Thomas: Mais comment vas-tu revenir en France ? Tu ne peux pas partir comme ça enfin !?
     
    Clara: Je prendrai le shettle ! Au revoir, on se reverra plus tard. Bisous !
     
    Thomas: Non! Tu ne peux pas partir ! 
     
    Je me relève, pour mettre en route vers le train. Mais il m'attrape le bras, il m’empêche de me relever. 
     
    Clara: Lache-moi Thomas s'il te plait ... Je dois partir, plus rien ne me retiens ici. 
     
    Thomas: Et moi, tu penses à moi. 
     
    Clara: T'es grand, on se reverra en France. Si t'es mon ami, tu me comprend !
     
    Thomas: Bon O.K, mais je t'accompagne.
     
    Clara: Ça ne va pas! Je ne veux pas que tu te fasses punir par ma faute ! Non, toi tu restes ici, je t'appellerai quand je serai arrivé. Tout le monde me dégoutte ici !
     
    Thomas:  Je t'avais dis qu'il n'était pas pour toi, moi je serai toujours là à tes cotés. . 
     
    Clara: Oui je sais, merci. Je t'adore !!!! Bon je dois te laisser regarde le train va bientôt partir !
     
    Il me mintena au sol. Je le supplie de me lâcher, car sinon j'allais rater le train.  Je m'approche de lui pour lui faire la bise, mais à la deuxième bise, il a dévié, et son bisous se retrouva sur mes lèves. Thomas me regarde tout à fait normalement, comme si son geste était anodin ! Trop d’événement en si peu de temps, je crois que je ne me suis même pas rendu compte de ce qui s'est passé.
     
     
     
     
    FIN DU CHAPITRE 3 !
     
    LE SECRET A ÉTÉ DÉVOILER PLUS TÔT QUE PRÉVUE, MALHEUREUSEMENT POUR LOUNA, ELLE NE SAIS TOUJOURS pas QUE ALEXANDRE SORTAIT AUSSI AVEC CLARA.POUR ELLE, CLARA A JUSTE PETER UN CÂBLE PAR JALOUSIE.
     
    CLARA A COMPRIS QU'ALEXANDRE A ABUSE DE LOUNA ET D'ELLE MAIS COMMENT LE DIRE A LOUNA, ALORS QUE CLARA LA INSULTER ? QUESQUE QU'ALEXANDRE A DERRIÈRE LA TÊTE ?
     
    QUELLES SONT LES RÉELS INTENTION DE CHLOÉ, CETTE FILLE TOUT LE TEMPS COLLER A ALEXANDRE ?
     
    CLARA EST T'ELLE RETOURNÉE EN FRANCE PAR CES PROPRE MOYEN ?
    VOUS LE SAUREZ DANS LE CHAPITRE 4 !!!
     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 19:05

    OH MON DIEU C'EST TROP GENIAAAAAAAAL !!!!! HAHAHA c'est moi la premiere a l'avoir lu et biiiiiiiim !!!! holala trop bien, et toi petit con d'Alexandre HAHA tu perds rien pour attendre !!! HIN, quand tu vas voir se que Louna et Clara vont te faire, tu aurras même pas le temps de le voir venir !!!! Et j'espère que Clara se rendra compte que Louna n'y ai pour rien, parce que sinon se serrait le gros caca boudin !!!! Et§ la vache, je comprends que vous ayez mit du temps à le faire, il est juste GIGANTESQUE !!!! Mais tellement bien !!! Bon bah, comme je le dis à chaque fois, j'ai hâte de voir la suite !!!

    2
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 20:03

    @ThePullipGarden Merci merci !!! C'est trop gentil !!! Tu as tout lu ? :o Tes courageuse x'D Merci beaucoup ça nous fait trooop plaisir ! :D ♥♥

    #Louna

    3
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 20:12

    bah évidemment que j'ai tout lu !!!! nan mais attend, en tant que plus grande fan de ce blog j'étais OBLIGEE de lire tout, et ça n'étais pas désagréable !!! Et derien, franchement c'est moi qui devrait vous remercier de faire un travail si extraordinaire !!!

    4
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 20:33

    @ThePullipGarden Merci encore et encore c'est tellement gentil >o< Merci beaucoup !! ♥ Maintenant il va faloir attendre longtemps pour le chapitre 4 :p

    #Louna

    5
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 20:52

    hahah ne t'en fait pas j'attendrai ;-) ah et pendant que j'y suis, je viens de poster le chapitre 2 de Rébellion, si tu veux aller y faire un tour (non non non je ne me fais pas du tout de pub non pas du tout)

    6
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 21:55

    @ThePullipGarden Oki je vais voir, et tkt pour la pub xp ♥

    7
    Jeudi 13 Novembre 2014 à 19:01

    J'adoreee !! J'ai mis 1h à tout lire :p mais j'adoreee !! ^^

    Je suis dans le même cas que ThePullipGarden je ne comprend pas à quoi joue Alexendre !! Il m'anigance quoi avec Chloé ("ça" c'est quoi "ça" !) ?!  Je veut savoir !!! x))

    8
    Jeudi 13 Novembre 2014 à 20:51

    OHHHH MYYYY GOD

    JE L'AI LU D'UN COUP ! J'ADORE C'EST UN TRUC DE OUF C'EST MON CHAPITRE PREFERER POUR LE MOMENT !!

    Putain *O*

    MAIIIIIIEUH C'EST PAS JUSTE QUE CE SOIT AUSSI BIEN ! :O

    J'VAIS MURRIR C'EST LA PLUS BELLE FICTION QUE J'AI LU !

    (C'est aussi la premiere 8D)

    BREF LES FILLEUH J'VOUS FAIT DE GROOOOOS BEUZOUS BAVEUX  ET FRANCHEMENT CETTE FICTION EST GENIALEEEEEEEEE !!

    -Pouki,la lectrice qui aime tellement cette fiction qu'on dirait qu'elle a conssiomé de la droque ! :o

    9
    Jeudi 13 Novembre 2014 à 21:18

    @PoukiLaPullipienne  Oh merci beaucoup !!! Ca nous fait très plaisr car  nous avons mis très longtemps à l'écrire ^^' ...  Merci beaucoup pour ton beau messages, ca apporte un peu de couleur xD 

    #Clara <3

    10
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 16:38

    J'ai lu d'un trait tout le chapitre et je le trouve génial !! Bonne continuation pour le chapitre 3

    11
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 13:50

    J'ai dévorée ce chapitre ! C'était juste génial ! Vivement la suite :D

    12
    Mercredi 17 Décembre 2014 à 18:54

    @Marine~Chan  Merci beaucoup, ça nous encourage pour la suite :p

    #Louna

    13
    Mercredi 17 Décembre 2014 à 21:23

    Ahah derien, bonne chance ;)

    14
    Samedi 17 Janvier 2015 à 13:04

    LA SUITE xO ♥ LA SUITE xO ♥ CEST GIGA GENIAL *00* yes

    15
    Dimanche 15 Février 2015 à 21:39

    @Léna~Chan merci beaucoup <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :